Sommaire

        Les Ducs de Normandie


Henri Beauclerc

 
Né en 1068 en Angleterre, troisième fils de Guillaume le Conquérant, Henri, le plus brillant et le plus ambitieux, a 18 ans à la mort de son père en 1087. Il hérite d'une forte somme d'argent mais n'a pas de territoire. Aussi, en 1100, quand son frère Guillaume le Roux, roi d'Angleterre, meurt accidentellement (?) au cours d'une partie de chasse, Henri Beauclerc, également présent (!) revendique immédiatement le royaume d'Angleterre, ce que les barons anglais acceptent.
Son frère aîné, Robert Courteheuse, revient de croisade et ne peut qu'admettre le fait accompli mais cela ne suffit plus à Henri qui souhaite également récupérer la Normandie. En 1105, il débarque dans le Cotentin et prend facilement Bayeux et Caen, l'acte final a lieu à Tinchebray en 1106 où Robert, battu, est fait prisonnier.
Voici donc Henri Beauclerc maître de l'héritage de Guillaume le Conquérant, l'unité est refaite mais en sens inverse. Des conflits éclatent en 1113 et 1119 entre Henri et Louis VI le Gros, roi de France, qui compte redonner à Guillaume Cliton, fils de Robert, le duché de Normandie. Louis VI est défait par deux fois et doit reconnaître la suzeraineté d'Henri sur le Maine et la Bretagne.
Un drame va frapper Henri en 1120, le bateau qui transportait la famille royale fait naufrage et l'héritier chéri, Guillaume Adelin périt. Louis VI saisit à nouveau l'occasion d'intervenir mais en vain car Henri réagit vite. Il ne lui reste qu'une fille, Mathilde, mariée à l'empereur d'Allemagne Henri V, il en fait l'héritière de tous ses domaines. Celle-ci, devenue veuve en 1125 se remarie aussitôt avec Geoffroy le Bel, héritier du comte d'Anjou. C'est un bon moyen de mettre fin au conflit permanent entre Normands et Angevins.
Henri Ier Beauclerc disparaît en 1135. A sa mort, Mathilde et Geoffroy revendiquent le trône d'Angleterre mais la noblesse anglo-normande préfère Etienne de Blois, neveu d'Henri et petit-fils de Guillaume.