Sommaire

        Les Ducs de Normandie


Robert Courteheuse

 
Né en 1051, fils aîné de Guillaume le Conquérant, Robert Courteheuse - courte botte - reçoit, à la mort de son père en 1087, la Normandie. Celle-ci retrouve l'indépendance mais retourne en même temps à l'anarchie car Robert, sans grande volonté et incapable de s'imposer, n'est pas un homme d'Etat. En 1091, il signe un accord avec son frère Guillaume le Roux, roi d'Angleterre, prévoyant que si l'un des deux meurt, l'autre lui succède automatiquement. Cet élan de fraternité est en fait dirigé contre le troisième frère Henri qui attendra patiemment son heure.
En 1096, Robert laisse le duché en gage à Guillaume, s'engage dans la première croisade et participe à la prise de Jérusalem en 1099. En 1100, Guillaume est tué lors d'une partie de chasse et Henri Beauclerc revendique aussitôt le royaume d'Angleterre, ce que les barons anglais acceptent. Robert revient de croisade et ne peut qu'admettre le fait accompli mais cela ne suffit plus à Henri qui souhaite également récupérer la Normandie. En 1105, il débarque et prend facilement Bayeux et Caen, l'acte final a lieu à Tinchebray en 1106 où Robert, battu, est fait prisonnier.
Robert finira ses jours à Cardiff, en 1134, au terme d'une longue et confortable captivité de 28 ans.
Robert a eu un fils : Guillaume Cliton, né en 1101 et mort au combat en 1128, comte de Flandres et prétendant au duché.