Sommaire

        Les Ducs de Normandie


Guillaume le Conquérant

 

 

Né à Falaise en 1027, fils de Robert  et de la belle Arlette, la fille d'un tanneur, Guillaume le Bâtard est le plus illustre des ducs Normands.
Son enfance ne sera pas des plus joyeuses, il devient duc en 1035 âgé d'à peine 8 ans. Les trois tuteurs désignés par son père vont connaître des destins tragiques : Gilbert de Brionne, petit fils de Richard Ier, est assassiné, puis Turold, son précepteur et Osbern, le sénéchal du palais ducal, disparaissent. Les désordres et l'état d'anarchie s'amplifient en Normandie, même le roi de France, Henri Ier, se permet une incursion en 1037.
En 1045, Guillaume a 18 ans et la révolte gronde. Le mouvement est mené par Guy de Brionne, le puissant duc de Bourgogne, et des vassaux du duc Normand tels Haimon le Dentu, Raoul Taissin, Renouf de Briquessart ou encore Néel de St Sauveur. Face à cette terrible menace, Guillaume va recevoir l'aide d'Henri Ier, qui, en bon politique, comprend que l'accroissement du pouvoir de Guy de Brionne serait contre ses intérêts. Guillaume va écraser ses adversaires en 1047 à la bataille de Val-es-Dunes et rétablir l'ordre dans l'Ouest. Les seigneurs et vicomtes révoltés seront graciés, petit à petit, une fois leur soumission confirmée.
En 1049, à Eu, Guillaume épouse sa cousine, Mathilde, la fille du comte Baudoin V de Flandre, malgré l'opposition pontificale, et pour renforcer le pouvoir ducal ailleurs qu'à Rouen, Guillaume va faire de Caen sa seconde capitale en y construisant sa résidence vers 1050. Le pape Léon lèvera son interdiction dix ans plus tard à condition que les époux construisent deux monastères, l'Abbaye aux Hommes et l'Abbaye aux Dames de Caen. Ils auront 4 enfants entre 1051 et 1068, trois fils et une fille Adèle.
De 1050 à 1060, Guillaume repousse de nombreuses incursions menées par le roi de France Henri Ier et ses alliés qui s'inquiètent désormais de sa puissance croissante. La mort d'Henri Ier en 1061 va permettre à Guillaume de satisfaire d'autres ambitions : il veut devenir Roi d'Angleterre comme l'a incité à briguer sa succession dès 1051, Edouard le Confesseur, petit-fils de Richard Ier. Mais il existe un autre prétendant, Harold, beau-père d'Edouard, qui va accepter la couronne proposée par les barons anglais à la mort d'Edouard en 1066 malgré le serment fait à Guillaume. Celui-ci fait approuver ses droits par le Pape et décide de conquérir l'Angleterre. En août, il réunit une armée d'environ 50000 hommes dans le port de Dives, se rend à St Valéry sur Somme recevoir des renforts et embarque fin septembre pour le Comté de Sussex puis s'installe à Hastings. La bataille a lieu le 14 octobre, Harold est tué d'une flèche à l'oeil et ses troupes sont vaincues. Cette victoire est décisive, elle fait de Guillaume le maître de l'Angleterre. Il est sacré Roi le jour de Noël 1066 dans la cathédrale de Westminster. Il s'empare de tous les biens du domaine royal et de son prédécesseur ainsi que des propriétés des Anglo-Saxons ayant combattu à Hastings, et il redistribue une partie de ces terres entre les membres de l'expédition qui en outre reçoivent des titres de noblesse et qui constituent la nouvelle aristocratie anglaise. Il fait dresser l'inventaire de toutes les propriétés particulières d'Angleterre, qui est consigné dans un registre appelé "Domesday-Book". La conquête de l'Angleterre est racontée dans la Tapisserie de Bayeux.
A son tour, Mathilde est sacrée Reine en 1068. Guillaume est alors alternativement d'un côté ou de l'autre de la Manche en fonction des rébellions ici ou là. En 1086, il fait la guerre contre Philippe 1er, roi de France, et l'année suivante Guillaume décède des suites d'un accident de cheval survenu à Mantes. Il meurt à Rouen le 9 septembre 1087 et son corps transféré à Caen est inhumé dans l'Abbaye St Etienne.
Peu de temps avant sa mort, Guillaume avait prévu sa succession : son fils aîné, Robert Courteheuse, aura la Normandie, le cadet, Guillaume le Roux, hérite du trône d'Angleterre, et le plus jeune, Henri, reçoit une forte somme d'argent.
Ainsi prend fin le règne glorieux et efficace de Guillaume, Duc de Normandie pendant 52 ans.